Warning: mysql_pconnect(): MySQL server has gone away in /srv/www/html/www.uncsd2012.org/root/include/connectDB.inc on line 26
Rio+20 : Rio+20: une vision planétaire manque toujours
For Media

Hotels for Press
Accommodation levels in Rio de Janeiro are anticipated to be at full occupancy during the conference. While it is not the responsibility of the United Nations to procure accommodation for the media, it should be noted that the Brazilian national organizing committee for Rio+20 has committed to blocking a minimum of 500 hotel rooms in Rio de Janeiro for media covering the conference. Costs must be covered by the media. For more details, visit: http://www.rio20.gov.br For information regarding room availability please contact: Terramar Travel Agency

Emails: reservas2@terramar.tur.br or reservas4@terramar.tur.br or reservas8@terramar.tur.br

Tel: (+55+21) 35120067 or (+55+11) 30142042 or (+55+19) 35145600

Media representatives must present their approval letter and copy rio20.hoteis@itamaraty.gov.br when requesting their accommodations.

Information

Rio+20: une vision planétaire manque toujours
Vingt ans après le sommet de la terre de Rio, il manque toujours une vision planétaire pour nourrir les 9 milliards d'habitants attendus en 2050 tout en protégeant l'environnement, a regretté jeudi Brice Lalonde, coordinateur de la conférence Rio+20 (4 au 6 juin 2012).

A neuf mois de la nouvelle conférence mondiale dédiée au développement durable, le sentiment prévaut selon lui, que les grands engagements pris en 1992 par les chefs d'Etat réunis dans la métropole brésilienne n'ont que rarement été suivis d'actions concrètes.

En 1992 nous avions décidé des grands principes, il y en a assez maintenant des discussions: faisons en sorte de tailler des programmes concrets (...) qu'il faudra mettre en oeuvre dès 2013, a résumé M. Lalonde qui coordonne Rio+20 avec Elizabeth Thompson, ancienne ministre de l'Environnement de la Barbade.

Cinq thèmes principaux émergent à ce stade pour la conférence : l'énergie avec l'idée du droit à un accès universel et plus d'efficacité énergétique, la sécurité alimentaire, une politique de développement durable pour les villes, l'exploitation durable des océans et les moyens d'instaurer plus de justice sociale dans le monde.

Le Japon, a souligné M. Lalonde, a signifié qu'il souhaitait aborder les moyens de se préparer aux catastrophes naturelles après l'accident de la centrale de Fukushima en mars dernier.

Pour la sécurité alimentaire, l'idée c'est d'arriver à accroître la production de +vraie nourriture+ - pas du junk food - sans toucher à plus de terre, plus d'énergie et plus d'eau, a-t-il insisté.

Les participants (Etats, institutions, ONG, entreprises, mairies etc.) ont jusqu'au 1er novembre pour soumettre leurs suggestions au secrétariat de la conférence à New York, qui préparera ensuite une ébauche de communiqué final pour Rio+20.

Ce texte fera encore une fois l'objet de négociations fin mai à Rio.

La participation des chefs d'Etat à ce sommet est encore en suspens, a souligné M. Lalonde. Les uns ne viendront que si les autres viennent aussi...
Copyright (c) United Nations 2011 | Terms of Use | Privacy Notice | Contact | Site Map | New