Disclaimer
The Materials on this webpage do not necessarily represent the views of the United Nations or its Member States. Please read more on our Terms of use.
RESEAU NATIONAL DES ASSOCIATIONS ET DES ONGS CAMEROUNAISES (RENASONGCAM)
Information
  • Date submitted: 1 Nov 2011
  • Stakeholder type: Major Group
  • Submission Document: Download
  • Additional Document:

PRESENTATION DU MESSAGE DU RESEAU AU SOMMET DE RIO + 20 DE LA CNUDD

I- CONTEXTE DU MESSAGE DU RESEAU AU SOMMET DE RIO + 20 CNUDD

Depuis que les activités marquant l'Année Internationale de la Montagne ont commencé en l'an 2002, le Cameroun y a toujours pris une part active. C'est ainsi qu'il a mis en place un Comité d'Organisation avec des membres pour assurer la réalisation desdites activités. Il a organisé le 17 Octobre 2002 un séminaire de lancement desdites activités. Il a, par la suite, réalisé la collecte d'informations relatives aux zones de montagnes. Tous ces événements et activités ont donné lieu à l'élaboration des rapports par le Point Focal National Politique du Comité, rapports communiqués à la FAO.

Notre pays a participé aussi à diverses rencontres internationales entre autres : la Réunion de Quito (Equateur) en septembre 2002 ; la Réunion des Points Focaux Nationaux tenue à Chambéry (France) du 30 Juin au 1er Juillet 2003, et enfin la Première Conférence Mondiale sur le Partenariat International pour la Mise en Valeur Durable des Régions de Montagne tenue à Merano en Italie les 05 et 06 Octobre 2003. Ensemble avec l?ONG SOS Catastrophes et Calamités Sans Frontières, Membre du Partenariat.

Bien avant la Conférence de Merano (Italie), le Cameroun a manifesté son intention d'adhésion au Partenariat International pour la mise en Valeur Durable des régions de Montagne depuis le 29 Août 2003, ce qui traduit bien les résultats de la réunion de Chambéry (France). L'organisation de ce séminaire qui a connu l'appui financier du Gouvernement Italien traduit dans les faits les résultats concrets du Partenariat International pour la Mise en Valeur durable des Régions de Montagne.

OBJECTIFS

L'objectif que poursuit le Cameroun à travers cette activité qu'ilvoudrait mener à savoir «Organisation du Séminaire atelier sur le renforcement des Capacités Institutionnelles» est le « Renforcement des capacités Institutionnelle sur la Mise en valeur Durable des Régions de Montagne au Cameroun ».

Actuellement seul le Point Focal National Politique détient toute l'information concernant et l'Année Internationale de la Montagne et les données sur le Partenariat International pour la Mise en Valeur Durable des Régions de Montagne. Il est temps de communiquer ces informations à d'autres acteurs qui oeuvrent dans ce domaine.

Le Point Focal ayant participé à toutes ces rencontres citées plus haut se doit, avec d'autres experts choisis selon leurs spécificités de former, en vue de renforcer leurs capacités, les différents acteurs. Ces acteurs sont les personnels de l'Environnement et de l'Administration Forestière, le personnel en activité dans les Conventions (Biodiversité, Changements Climatiques, Lutte contre la désertification, etc .... ) ; .les autres Administrations que sont: l'Administration Territoriale et la Décentralisation, l'Agriculture; l'Elevage, les Pêches et les Industries Animales; les Mines, l'Eau et l'Energie; les Affaires Economiques, la Programmation et l'Aménagement du Territoire; les Finances et le Budget; le Tourisme; l'Urbanisme et? l'Habitat; la Ville; la Recherche Scientifique et Technique; la Communauté Scientifique et Universitaire. Il sera également tenu compte de la Société civile et des Organisations Non Gouvernementales exerçant dans le domaine.

II- MESSAGE DE RENASONGCAM AU SOMMET DE RIO + 20 CNUDD

C?est pour nous, Réseau National des Associations et des ONGs Camerounaises du Partenariat de la Montagne, un réel plaisir d?adresser ce message à tous les participants au Sommet de Rio + 20 de la CNUDD en notre qualité non seulement de membre du Partenariat de la Montagne, Point Focal Technique du Partenariat de la Montagne au Cameroun du réseau National des Associations et ONGs du Partenariat de la Montagne. Je vous rappelle que nous sommes au lendemain de la célébration de l?Année Internationale de la Montagne, dont l?objectif à la fois simple et ambitieux était de « veiller au bien être des communautés Montagnardes en encourageant la mise en valeur durable de leurs écosystèmes. L?atteinte de cet objectif était doublement conditionnée par la Paix et la Sécurité Alimentaire ».

Au Cameroun, nous avons constitué et mis sur pied, du retour de la conférence de Merano-Italie, un Réseau National des Associations et des ONGs Camerounaises du Partenariat de la Montagne pour veiller au bien être des communautés montagnardes et promouvoir également la mise en valeur durable des écosystèmes de Montagnes. Ce Réseau a pour principaux objectifs :

1- Sensibiliser le public sur l?importance des écosystèmes de montagnes ;

2- Identifier et répertorier les écosystèmes de montagnes et leurs caractéristiques ;

3- Elaborer un Plan d?Action National des ONGs et Associations pour promotion et Gestion Durable des Ecosystèmes de Montagnes

4- Organiser des actions non seulement pour célébrer l?Année Internationale de la Montagne, mais aussi surtout, visant au bien être des communautés montagnardes dans le cadre de mise en oeuvre et d?atteinte des objectifs du millénaire pour le Développement dans les communautés Montagnardes pour un développement durable.

Parmi les possibilités de diversification et d?amélioration des systèmes de production et des moyens d?existence en Montagne, il y a lieu de citer entre autres : le tourisme, les forêts et les parcours, et enfin l?industrie. De toutes ces possibilités, il nous semble opportun d?examiner les points concernant l?eau, l?agriculture et l?industrie.

a) En ce qui concerne l?eau, étant donné qu?une grande partie de l?eau douce de la planète provient des zones montagneuses, il convient de noter que la valeur de cette ressource stratégique pourrait apporter d?importants avantages économiques aux montagnards ;

b) S?agissant de l?agriculture, l?adoption d?une intégration de l?agriculture et de la transformation locale » pourrait aider à la diversification et au renforcement des écosystèmes vivriers en montagne ;

c) A propos enfin de l?industrie et des services un développement harmonieux des villes de montagnes et des centres semi-urbains pourrait aider à maintenir l?équilibre entre la population qui continue d?augmenter la capacité de charge de la base de ressources naturelles, tout en fournissant des services aux communautés rurales. Les petites exploitations agricoles et agroalimentaires ajouteraient une valeur aux produits locaux et réduisant le volume avant les expéditions coûteuses vers les marchés.

Cependant, en raison du caractère transfrontalier des régions de montagnes, la coopération régionale est un instrument important pour mettre en oeuvre les objectifs du développement durable. Des liaisons avec de nombreux instruments multilatéraux. Comme la convention sur la Diversité Biologique, la convention sur la lutte contre la désertification, la convention sur les changements climatiques, la stratégie Internationale pour la réduction des désastres et les autres instruments appropriés devraient être mis en Valeur, en prenant en exemple l?attention spéciale sur les écosystèmes des montagnes et leurs communautés montagnardes.

Nous ne saurions terminer ce message sans toutefois lancer un très vibrant appel à tous les bailleurs de fonds membres ou non membres du partenariat de la Montagne au premier rang desquels la FAO, le Gouvernement Italien, aux bonnes Volontés des gouvernements locaux et bienfaiteurs, à nous venir en aide financièrement et multiformes dans la mise en oeuvre et en application de notre programme de mise en Valeur durable des montagnes au Cameroun aux fins d?améliorer les conditions d?existence des communautés montagnardes. Nous ne saurons terminer ce message sans faire quelques propositions à ce sommet de Rio + 20 allant dans le sens d?amélioration des conditions d?existence des communautés montagnardes à savoir :

III- PROPOSITIONS

La création d?un :

1- Fonds Mondial pour la Mise en Valeur Durable des régions de Montagnes en assurant le bien être et les conditions d?existence des communautés montagnardes pour l?appui et l?assistance au développement économique, social et culturel des régions de montagnes ;

2- La création des mutuelles communautaires des populations de montagnes pour le développement des régions locales de montagnes, taxes devant également servir pour les femmes dans leurs petits projets de lutte contre la pauvreté en zones de montagnes ;

3- La création des taxes supplémentaires à prélever sur tous les produits de montagnes qui serviront à promouvoir l?éducation et les soins de santé des jeunes et des enfants et l?établissement des actes de naissances des enfants des régions de montagnes ;

4- Aux pouvoirs publics locaux, régionaux et nationaux de redoubler des efforts et de leurs engagements afin de mettre en place des programmes pour prendre en compte la déforestation, l?érosion, la dégradation des terres et de la biodiversité, l?interruption des cours d?eau ;

5- De développer et mettre en oeuvre, des politiques relatives au genre et des programmes incluant des investissements publics et privés qui encouragent ou éliminent les iniquités auxquelles sont confrontées les communautés de montagnes.

- Mettre en oeuvre des programmes en promouvant la diversification et les économies traditionnelles de montagne, des moyens de subsistance durables et des systèmes de production au niveau local ;

Enfin promouvoir la participation et l?implication des communautés de montagnes dans les décisions qui les touchent, et intègrent leurs savoirs traditionnels, leurs patrimoines et leurs valeurs dans toutes les initiatives de développement.

Toutes ces initiatives viseraient à améliorer le cadre de vie des populations montagnardes et la mise en valeur durable des écosystèmes de montagnes.

A Yaoundé, le 25 octobre 2011

Pour le Réseau National des

Associations et des ONGs

Camerounaises du Partenariat de la

Montagne (RENASONGCAM)

Jean Marie TSALA MESSINGA

Coordonnateur National du RENASONGCAM

Tél : (237) 99 63 79 37

Copyright (c) United Nations 2011 | Terms of Use | Privacy Notice | Contact | Site Map | New